Esthéticien

Esthéticien

« Spécialiste des soins de beauté, l'esthéticien a pour vocation d'embellir, d'entretenir, de corriger ou de mettre en valeur l'aspect cutané et corporel d'un individu » (extrait de l'article 1er de la délibération n° 180 du 25/01/01) La profession d'esthéticien ne peut être exercée que par des personnes qualifiées professionnellement ou sous le contrôle effectif et permanent de celles-ci. On entend par qualification professionnelle, la possession d'un des diplômes suivants :

 Certificat d'aptitude professionnelle esthétique-cosmétique ;
 Brevet professionnel esthétique-cosmétique ;
 Brevet de technicien supérieur esthétique-cosmétique ;
 Brevet de maîtrise esthétique.

De plus, le professionnel doit :

 Etre inscrit au répertoire des métiers de Nouvelle-Calédonie et au registre du commerce et des sociétés ;
 Etre titulaire d'une assurance responsabilité civile couvrant notamment l'exercice de la profession ;
 Respecter la réglementaire applicable en matière d'hygiène, de facturation et de publicité des prix (affichage du tarif des prestations et des prix des produits offerts à la vente).

En outre, dans toute publicité relative aux soins esthétiques est interdite toute référence à des propriétés curatives ou préventives à l'égard des maladies humaines, sous quelque forme que ce soit, notamment par la publicité et la dénomination des produits et des soins. A compter de la publication de la délibération n° 180, les professionnels en activité sont tenus de se faire connaître auprès des services de la Direction des affaires économiques dans le délais de 4 mois, et de remplir les exigences de qualifications professionnelles dans le délai de 3 ans à compter du 1er janvier suivant la date de publication au journal officiel de la Nouvelle-Calédonie.

Cette disposition ne s'applique pas aux personnes justifiant d'une expérience professionnelle de trois années effectives et consécutives en Nouvelle-Calédonie, antérieurement à la publication du texte, acquise en qualité de travailleur indépendant.

Pièces à fournir à la Direction des affaires économiques avant l'ouverture d'un salon d'esthétique ou d'un institut de beauté :

 Copie du diplôme professionnel,
 Certificat d'inscription au répertoire des métiers de Nouvelle-Calédonie OU extrait K bis d'inscription au registre du commerce,
 Attestation d'assurance responsabilité civile professionnelle,

Les peines encourues pour infraction à la réglementation :

Amende de 850 000 F.CFP pour l'exercice à titre indépendant de l'activité sans disposer de la qualification professionnelle ou sans en assurer le contrôle effectif et permanent par une personne disposant des qualifications professionnelles,
Fermeture pour une durée de 15 jours à 5 ans au plus de l'établissement,
Affichage ou diffusion de la décision.

Contacts
scpr.dae@gouv.nc
Tel.: 23 22 53